Khalidou Koulibaly défenseur central senegalLe poste de défenseur central, surtout dans le football moderne est le poste qui laisse le moins de place à la variété des profils. Si dans les catégories inférieures et en école de football, les enfants peuvent essayer différents postes. À partir de la catégorie U 13, les défenseurs centraux ont déjà un avantage physique par rapport à leurs coéquipiers.

Ainsi, si tu veux jouer dans l’axe de ta défense à la façon d’un Khalidou Koulibaly ou d’un Virgil Van Dijk (deuxième au ballon d’or 2019). Il te faudra non seulement être puissant, impitoyable dans les duels. Mais aussi être technique afin de pouvoir relancer proprement. Les qualités athlétiques et la Vista sont donc indispensables. En particulier, la détente verticale et le timing pour dominer le jeu aérien.

Aujourd’hui le défenseur central type doit aussi être rapide. Afin de contrer les changements de direction des attaquants. Ainsi, Dans un duo de défenseurs centraux modernes, l’un des deux éléments dispose toujours d’une bonne pointe de vitesse afin de couvrir son partenaire, ou rivaliser avec la vitesse des attaquants adverses.

Le physique au service de la technique

Le profil de défenseur central Virgil Van Dijk liverpoolSi pendant longtemps la technique n’était pas le fort du défenseur central, aujourd’hui une technique sure est indispensable. Tout simplement, afin d’éviter les pertes de possession dans cette zone du terrain hyper dangereuse. Le joueur doit avoir une technique suffisante pour aborder les duels en un contre un sereinement. Il doit être capable de bien jauger la distance entre lui et l’attaquant. Et surtout savoir quand il faut défendre debout et quand il doit tacler. Le Néerlandais Virgil Van Dijk est le parfait exemple dans cet exercice, et peut se vanter de ne pas avoir été dribblé une seule fois durant de la saison 2019 ayant mené au titre de Liverpool en Premier’s League Anglaise.

Lire  Tout savoir sur le poste de défenseur latéral

Le profil de défenseur central a évolué

Les plus anciens savent que la charnière centrale était auparavant composée de deux profils bien distincts. Le stoppeur et le libero, pour simplifier le stoppeur était puissant et physique, à la limite de la brute. Celui-ci avait pour mission de marquer à la culotte l’attaquant adverse. En jouant avec ses qualités physiques, le stoppeur devait donc ralentir l’attaquant, à défaut de stopper l’offensive adverse.

Le libero plus fin techniquement était positionné un peu plus bas, environ 10 m derrière. Chargé de la couverture de la défense, il devait se tenir prêt à intervenir en cas de besoin. Ce schéma a quasiment disparu au plus haut niveau, car dans le football moderne la plupart des équipes utilisent une défense à quatre, dans laquelle les deux défenseurs centraux évoluent à plat.

Quelle taille pour un défenseur central

Le profil de défenseur central Thiago Silva au PSGAujourd’hui, la taille d’un défenseur central est un critère important. Car, comme nous venons de le voir précédemment, il doit régner sur le jeu aérien. S’il est vrai qu’une bonne détente comme celle de Thiago Silva au PSG qui est un excellent joueur de tête, permet de compenser le déficit de taille. La tâche est facilitée lorsque l’on mesure 1,90 m plutôt que 1,75 m. De plus, avec l’importance des coups de pieds arrêtés offensifs dans le football moderne. Le défenseur central apporte un atout de taille.

Un compétiteur avec un mental de gagnant

Sergio Ramos du Real MadridSi le physique et la technique sont des atouts indéniables pour devenir un bon défenseur central. L’aspect mental détermine fortement la qualité à ce poste. En effet, s’il est évident que le joueur doit aimer défendre. Pour réussir, il doit aussi avoir les ressources mentales pour maintenir un haut degré de concentration. Posséder l’intelligence et la ténacité pour dominer son adversaire direct d’une façon ou d’une autre.

Lire  Tout savoir sur le poste de défenseur latéral

Cet état d’esprit est indispensable, le meilleur exemple reste sans doute Sergio Ramos du Real Madrid, qui déteste perdre ne serait-ce qu’un seul duel, quitte à essayer de déstabiliser psychologiquement son adversaire (C’est aussi le recordman de carton rouge du Real, de la Liga, de la Champion’s League, et de la Roja !!!). Le défenseur central doit avoir des qualités de leadership, ce qui explique pourquoi autant de défenseurs centraux sont capitaines de leur équipe.

 

Netsyscom

Author Netsyscom

More posts by Netsyscom

Laisser un commentaire

Open chat